Affichage de 1–20 sur 33 résultats

37,5CL. Château Le Chêne de Margot – Côte de Blaye

La propriété appartient à la famille Dubois depuis neuf générations. François Dubois, l’ancêtre de la famille, planta ses premières vignes sur les hauteurs de Reignac de Blaye il y a trois siècles. Les Dubois se sont attachés à étendre la surface du vignoble pour acquérir aujourd’hui un total d’une centaine d’hectares. Différentes parcelles occupent des plateaux et des pentes idéalement exposées au soleil du midi et du couchant. La famille pratique la viticulture raisonnée depuis 1996. Ils ont implanté une station météo au coeur du vignoble pour une surveillance quotidienne, prévention des attaques dans la vigne, traitements de la vigne au strict minimum. C’est pour cela encore que tous les soins apportés à la vigne, de la taille à l’enherbement des rangs, du palissage aux vendanges en vert, concourent à récolter des raisins à l’optimum de leur maturité.

75 cl. Château Ascumbas – Saint Emilion Grand Cru

Le Château Ascumbas symbolise cette tradition. Ascumbas était le nom de latin de Saint-Emilion à l’époque du poète Ausone, avant qu’Emilion, moine breton, vienne s’installer sur les coteaux de la région. Le Château Ascumbas s’étend sur 5,3ha de vignes en AOC Saint-Emilion Grand Cru. La parcelle est d’un seul tenant, ce qui est extrêmement rare sur l’appellation. Le terroir a beaucoup de potentiel, la preuve en étant qu’il est situé à 250m du Château La Fleur Morange, nouveau Grand Cru Classé de Saint-Emilion.

75 cl. Château Clair Moulin – Médoc

Le Médoc jouit d’une situation géographique exceptionnelle et d’un sous-sol unique. Des croupes graveleuses donnent naissance à de grands vins. L´harmonie des cépages de Médoc lui donne le charme et l´équilibre.

75 cl. Château de Cathalogne

Château de Cathalogne est un domaine familial, propriété de la famille Despagne. Le domaine se trouve dans la région de l’Entre Deux Mers, située entre la Garonne et la Dordogne. Grâce à l’influence de ces deux fleuves, les vignes sont preservées du gel pendant l’hiver ainsi que des grandes chaleurs de l’été. Ces conditions naturelles sont idéales pour la culture de la vigne. Le terroir de Château Cathalogne convient parfaitement pour la culture du Merlot, du Cabernet Sauvignon et du Cabernet Franc pour les vins rouges, ainsi que du Sauvignon pour les vins blancs. La famille Despagne gére le domaine avec une grande vigilance. Les vignes sont entretenues avec beaucoup de soins et les chais ont été modernisés. Grâce au savoir-faire de la famille Despagne, les vins de Château de Cathalogne expriment toute la richesse de son superbe terroir.

75 cl. Château du Coureau – Graves

Propriété familiale de 68 ha exploitée depuis 5 générations. Les vignes sont plantées sur des sols d’argile et de calcaires astéries recouverts d’une couche de cailloux. Vinification traditionnelle d’une durée moyenne de quatre semaines en cuves inox et ciment avec remontages bi-quotidiens. L’élevage se poursuit ensuite pour 1/3 de la production en barriques neuves et ce pour une durée de 12 mois. Au Château du Coureau, les barriques sont renouvelées chaque année.

75 cl. Château Ducluzeau – Listrac Médoc

Les origines du Château Ducluzeau remontent à la fin du XVIIème siècle. Il fut la propriété de Monsieur Ducluzeau qui le vendit en 1870 à un vigneron de Moulis, Monsieur Astien. Ce dernier épousa Mademoiselle Hugon de Listrac qui, à sa mort, légua la propriété à sa fille Marie-Louise, épouse d’André Rochette. Lorsque Marie-Louise mourut en 1976, la propriété revint à Monique Rochette Borie, qui est née et a été élevée au Château Ducluzeau. Aujourd’hui, c’est son fils Bruno-Eugène qui le gère. Le Château Ducluzeau a été élu au classement des Crus Bourgeois du Médoc dés 1932 et a fièrement confirmé son statut dans le classement officiel de 2003.
Parce que le Château Ducluzeau est passé de mère en fille de trois générations, parce que surtout c’est un vin particulièrement élégant de cette appellation, on l’associe souvent à la féminité. Disons plus simplement que Ducluzeau cultive la FINESSE au travers de son encépagement, des techniques culturales et des méthodes de vinification. Au Château Ducluzeau, les vendanges sont manuelles à 100%. Le tri est effectué à la vigne sur des tables mobiles permettant d’éviter le contact des baies litigieuses avec les grappes saines au cours du transport vers le cuvier. Les fermentations alcooliques sont conduites à température relativement basse (entre 26°C
et 28°C) pour optimiser le fruité du vin. Les remontages sont modérés pour éviter les extractions tanniques trop poussées et obtenir une onctuosité plaisante. Les fermentations malolactiques du vin de goutte et du vin de presse (pressurage pneumatique) sont conduites en cuves afin d’en optimiser la maîtrise. L’entonnage en barriques bordelaises (225 l, chêne français) est effectué sitôt les sélections d’assemblage, avec 10 à 20% de bois neuf suivant les millésimes.

75 cl. Château Le Chêne de Margot – Côte de Blaye

La propriété appartient à la famille Dubois depuis neuf générations. François Dubois, l’ancêtre de la famille, planta ses premières vignes sur les hauteurs de Reignac de Blaye il y a trois siècles. Les Dubois se sont attachés à étendre la surface du vignoble pour acquérir aujourd’hui un total d’une centaine d’hectares. Différentes parcelles occupent des plateaux et des pentes idéalement exposées au soleil du midi et du couchant. La famille pratique la viticulture raisonnée depuis 1996. Ils ont implanté une station météo au coeur du vignoble pour une surveillance quotidienne, prévention des attaques dans la vigne, traitements de la vigne au strict minimum. C’est pour cela encore que tous les soins apportés à la vigne, de la taille à l’enherbement des rangs, du palissage aux vendanges en vert, concourent à récolter des raisins à l’optimum de leur maturité.

75 cl. Château Le Vieux Fort – Médoc Cru Bourgeois

Le Château Le Vieux Fort est idéalement situé à la pointe du Médoc, sur la commune de Valeyrac, à proximité de l’Estuaire Gironde et de l’Océan Atlantique. Depuis 1925, la famille Bergey écrit l’histoire de cette propriété, aujourd’hui gérée par la 4ème génération. Le terroir est représentatif du Médoc par sa diversité, avec trois parcelles aux caractéristiques différentes permettant une conjugaison au pluriel des assemblages. Le Château peut également compter sur des vieilles vignes, 30 ans d’âge, pour offrir cette matière et concentration qui singularisent les grands vins. Les moyens mis en oeuvre pour une meilleure maîtrise des rendements (densité de plantation élevée, vendanges vertes …) facilite la production de raisins de qualité, qui une fois triés vieilliront dans des chais entièrement rénovés. Le Cru Bourgeois de caractère !

75 cl. Château Lestage-Simon – Haut-Médoc

Le Château Lestage Simon, situé à Saint- Seurinde-Cadourne, voisin du grand vignoble de Saint-Estèphe, tire la meilleure quintessence de son terroir complexe et diversifié. Les 40 hectares de la propriété s’étendent sur des parcelles de graves profondes le long de la rivière et sur un plateau calcaire à l’intérieur des terres. Ce terroir atypique pour la région lui a valu l’appellation de « Petit Pomerol du Médoc». Le Château Lestage Simon révèle un vin souple, bien charpenté dont la finesse des tannins soutient une belle structure équilibrée, ronde et élégante. Il est un Haut-Médoc souple, dont la charpente, la richesse et l’équilibre laissent présager d’un excellent potentiel de garde. Dès le XIIème siècle, Bordeaux, ville de marchands, voit apparaître ses premiers «bourgeois». Ceux-ci avaient su se faire confirmer, sous la domination anglaise, les droits et privilèges dont ils jouissaient depuis l’époque féodale. Et quand, à l’issue de la Guerre de cent ans, la Guyenne revient dans le giron français, ils obtiennent du pouvoir royal le maintien d’avantages réservés à la noblesse : le privilège de porter l’épée et donc de posséder des terres seigneuriales. Enrichis par des siècles de commerce international, ils acquièrent des domaines et créent des vignobles qui deviennent progressivement dans le langage courant des «Crus Bourgeois». Après plusieurs décennies de travail du Syndicat, le Ministère de l’ Agriculture lance le classement officiel des Crus Bourgeois du Médoc qui aboutit à l’homologation de 247 Châteaux. Ils contribuent, dans une large part, depuis les années 70 à la renaissance du vignoble du Médoc en représentant avec près de 7200 Ha, 44% du potentiel de production du Médoc.

75 cl. Château Marcadis – Lalande de Pomerol

La propriété Château Marcadis s’étend sur plus de 20 ha sur les Graves de Lalande de Pomerol. La commune viticole de Château Marcadis est séparée de l’aire d’appellation de Pomerol par une rivière, la Barbanne, sur un plateau à l’Ouest du village de Lalandede- Pomerol, proche des plus grands Crus. Sur ce terroir sablo graveleux, les vignes, travaillées avec passion, ont plus de 30 ans d’âge, le gage d’une belle qualité aromatique. Les Lalande-de-Pomerol sont des vins rouges colorés, puissants et bouquetés, qui jouissent d’une bonne réputation, les meilleurs pouvant rivaliser avec les Pomerol et les Saint-Émilion. Dès le début des années 90, les matériels et techniques utilisés pour la vinification ont été modernisés. Ainsi, le chai s’est doté de cuves en acier inox dont la température est en permanence contrôlée par un ordinateur central et une nouvelle cave de vieillissement a été aménagée. Le terroir, le vignoble et l’encépagement confèrent au vin du Château Marcadis complexité et élégance ainsi que la capacité à acquérir une excellente maturité au fil des ans. Le cépage majoritaire est le Merlot,idéal pour ce terroir. Il apporte rondeur et finesse, accompagné du Cabernet-Sauvignon pour sa grande aptitude au vieillissement et du Cabernet franc pour sa charpente et son bouquet très riche.